« Retour aux évènements
NOS ÉVÉNEMENTS

Francofolies 2017

Du 14 juin 2017 au 17 juin 2017

Afin de célébrer l’inventivité et l’effervescence de l’univers-chanson, la SACEF (Société pour l’avancement de la chanson d’expression française) a conçu un spectacle offrant un éventail des nouvelles créations en chanson de la francophonie livrées par des interprètes issus de la 23e édition de Ma première Place des Arts : Émilie Leclerc, Jérémie Roy, et Valérie Arsenault. Place au talent et aux découvertes !

Émilie Leclerc

Née le 3 septembre 1988 à Terrebonne, Émilie Leclerc grandit dans un milieu musical. Émilie participe à la tournée des 30 ans de carrière de Mario Pelchat en 2012 et parcours le Québec pendant un an et demi à titre de violoncelliste et choriste. Après un passage au concours télévisé «La Voix», elle est sollicitée par les studios Opus avec qui la jeune musicienne coproduira son premier album éponyme, sous la tutelle des productions Émilo. Elle continue de s’impliquer et collaborer musicalement avec plusieurs artistes dont Geneviève Racette, Ariane Vaillancourt, Sarah Cochrane, Stéphane McNicholl, Borza Ghomeshi, Sule et Fred Labrie qu’elle accompagne au violoncelle et à la voix. Émilie participe au concours Ma Première Place des Arts en 2016 et gagne le prix du public. Émilie profite de chaque moment et s’inspire de ce qui l’entoure pour tracer son propre univers.

Jérémie Roy

Poursuivant un parcours partagé entre musique et théâtre, Jérémie Roy retourne toujours à la jonction de ses passions : l'interprétation. Diplômé en Théâtre Musical au Collège Lionel-Groulx et actuellement en Études Théâtrales à l'UQAM, il parle de la chanson comme un prolongement de nos émotions qui passe par un empressement de transparence, de vitalité. Passionné des mots et la tête pleine de mélodies nouvelles, c'est avec plaisir qu'il prêtera sa voix aux Chansons dans la Mire.

«J’interprète pour générer un partage vibrant de vitalité, du créateur jusqu’à vous, depuis moi, entre nous.»

Valérie Arsenault

D’origine Gaspésienne, Valérie est une touche à tout en ce qui concerne les instruments de musique. Elle apprend le violon pendant 8 ans et compose des chansons au piano et la voix au secondaire. Elle fait ses études en musique populaire-jazz au cégep Notre-Dame-de-Foy de Québec et se concentre en chant. C'est à l'inspecteur Épingle qu'elle fait la rencontre de Josianne Paradis, Anique Granger et Damien Robitaille et sous la supervision de Luc de Larochellière qu'elle peaufine son travail. Parallèlement, aux côtés de Bernard Fontbuté, Valérie déstructure les notions vocales apprises pour laisser son plein potentiel s’épanouir puis des occasions de chanter sur la musique de films américains se présentent. Ma Première Place des Arts fut une expérience riche et exaltante pour Valérie qui sent un éveil en elle et se perçoit autant comme une élève qu’une artiste en soi. Grace à cette expérience, Valérie prépare un spectacle solo de matériel original.